Home World Comment le Venezuela gère le flot d'expatriés rentrant au milieu de la...

Comment le Venezuela gère le flot d'expatriés rentrant au milieu de la pandémie

38
0
Comment le Venezuela gère le flot d'expatriés rentrant au milieu de la pandémie
Des dizaines de milliers de Vénézuéliens vivant et travaillant dans d'autres pays d'Amérique latine, dont la Colombie, le Pérou et l'Équateur, ont fait le long voyage de retour après que les blocus imposés pour contrôler la propagation de Covid-19 les ont laissés au chômage et au chômage. d'argent. Les autorités vénézuéliennes ont été critiquées et félicitées pour leur approche du flux des rapatriés. Deux de ces rapatriés, qui ont vécu des expériences très différentes, ont raconté aux observateurs de FRANCE 24 ce qui leur était arrivé à leur retour.

La plupart des Vénézuéliens qui sont rentrés chez eux ces derniers mois l'ont fait parce qu'ils ont perdu leurs revenus pendant la fermeture. Beaucoup se sont retrouvés incapables de payer leurs factures ou leur loyer, et certains ont même été expulsés.

Certaines personnes ont marché ou fait de l'auto-stop jusqu'à la frontière vénézuélienne, tandis que d'autres ont réussi à obtenir des places dans les bus gratuits vers la frontière organisés par certaines municipalités de Colombie. Certains ont également réussi à rentrer chez eux grâce à un programme appelé "Vuelta a la Patria& # 39; Géré par le gouvernement vénézuélien.

Le 22 mai, nous avons publié un article avec les histoires de trois Vénézuéliens nous expliquant pourquoi ils avaient décidé de revenir et décrivant leurs terribles voyages de retour.

>> LIRE LES OBSERVATEURS: En bus ou à pied: le long chemin du retour des Vénézuéliens coincés à l'étranger pendant la pandémie

Actuellement, le Venezuela n'autorise que 300 à 400 personnes par jour à pénétrer dans le pays par voie terrestre. Par conséquent, les autorités colombiennes n'autorisent qu'un nombre limité de bus à la frontière chaque jour. Dès qu'ils rentrent à la frontière, les Vénézuéliens doivent être testés pour Covid-19, puis subir une quarantaine de deux semaines.

Selon le vice-président du pays220 rapatriés se sont révélés positifs au cours des deux derniers mois. Le gouvernement a également affrété des avions et des bus pour ramener les rapatriés chez eux dès leur entrée dans le pays.

L'équipe des observateurs de FRANCE 24 a pris la parole Jozef Merkx, le représentant de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR en Colombie. Il s'est dit "préoccupé" par les conséquences sanitaires du déplacement de tant de personnes lors d'une pandémie.

Eduardo Azuaje, l'un des trois Vénézuéliens qui ont parlé à notre équipe, est toujours détenu à Medellín, en Colombie. Les deux autres, Yurkys Rosario et Neo Mendoza, ont réussi à rentrer au Venezuela et nous ont expliqué comment c'était de rentrer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here