sport

Christophe Galtier et l’option Timothy Weah sur le côté droit

Sur une défaite à domicile contre Angers (1-2), le LOSC doit se remettre de demain, sur la pelouse de Nîmes (21h), pour ne pas perdre de vue l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain, à la tête de la Ligue 1 Uber Eats. Mais face à la lanterne rouge, Christophe Galtier sera à nouveau privé de ses deux arrières droits, Jérémy Pied et Zeki Celik, blessés et indisponibles pour encore plusieurs matches. Si c’est le jeune central Tiago Djalo qui avait occupé le poste laissé vacant face au SCO, le sélectionneur lillois pourrait bien décider d’innover face aux Crocos. En effet, Christophe Galtier a laissé entendre lors d’une conférence de presse cet après-midi qu’il pourrait aligner l’attaquant américain Timothy Weah sur le côté droit de la défense.

Après cette publicité

“Nous avons l’option Djalo, nous avons la possibilité de jouer un gaucher à droite, ou un joueur offensif qui deviendrait un arrière droit”, a d’abord mentionné Galtier, avant d’y revenir, en parlant de Timothy Weah, un peu plus tard. «Tim est un joueur plein de potentiel, avec le feu dans les jambes, un bon footballeur (…) et je sais qu’il acceptera de jouer dans n’importe quelle position, à partir du moment où il sera au sol. C’est un bon coéquipier, je sais que je peux compter sur lui dans différents registres. “ Quelques instants plus tôt, également présent devant la presse, l’attaquant de 20 ans avait vendu la mèche. «Je suis prêt à jouer n’importe quelle position. Devant, au milieu, derrière, ça m’importe peu », a expliqué Weah, auteur de 3 buts et 1 passe en 16 courtes apparitions cette saison.

READ  Un petit OL l'emporte à Angers et grimpe à la 2e place de Ligue 1 avant Lille-Lorient

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer