science

À partir du 1er novembre, les non-néo-zélandais doivent être complètement vaccinés pour entrer dans le pays | 1 actualité

A partir du 1er novembre, les non-néo-zélandais souhaitant venir à Aotearoa doivent être entièrement vaccinés.

Le ministre de la réponse de Covid-19, Chris Hepkins, a déclaré que cela s’applique aux voyageurs aériens âgés de 17 ans ou plus, qui ne sont pas citoyens.

Le groupe consultatif technique Covid-19 a recommandé l’acceptation d’un cycle complet de l’un des 22 vaccins approuvés par le gouvernement ou l’autorité d’approbation, avec la dernière dose au moins 14 jours avant l’arrivée.

Les arrivées doivent toujours faire 14 jours en isolement géré, avoir la preuve d’un test Covid-19 négatif dans les 72 heures suivant le voyage.

“Cette exigence sera une mesure temporaire pendant que le système d’autorisation sanitaire des voyageurs continue d’être développé, ce qui permettra de vérifier numériquement le statut de vaccination des personnes arrivant en Nouvelle-Zélande”, a déclaré Hepkins.

Cette exigence ne s’appliquera pas aux citoyens néo-zélandais, aux enfants de moins de 17 ans et à ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales.

Les travailleurs saisonniers venant de Samoa, Tonga et Vanuatu, ainsi que les réfugiés, seront exonérés.

Cela survient alors que le PDG d’Air New Zealand, Greg Foran, a révélé aujourd’hui que la compagnie aérienne n’autoriserait que les passagers immunisés sur ses services internationaux.

Voyageur international – photo d’archive. Source : istock.com


READ  Les vaccins Covid signifient que nous pouvons recommencer à vivre - au moins en Grande-Bretagne | Devi Sridhar

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer