Home World & # 39; Nous voulons que les athlètes et les victimes s'expriment...

& # 39; Nous voulons que les athlètes et les victimes s'expriment & # 39;

30
0
& # 39; Nous voulons que les athlètes et les victimes s'expriment & # 39;

Délivré le: changé:

Vendredi, le ministre français des Sports a annoncé la première d'une série de mesures pour lutter contre les abus sexuels dans le sport. FRANCE 24 a demandé au sprinteur olympique Ayodelé Ikuesan ce qu'elle pensait être fait pour lutter contre la peste.

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, attaque depuis que les patineurs, à commencer par la médaillée d'or olympique Sarah Abitbol, ​​sont sortis plus tôt cette année et ont déclaré qu'ils abusé sexuellement en tant que mineurs.

Maracineanu a organisé une convention nationale sur ce sujet vendredi et a déclaré qu'elle introduirait des contrôles plus stricts sur les deux millions de volontaires qui pratiquent le sport amateur français dans le cadre d'une campagne contre les abus sexuels.

"Notre système est défectueux depuis trop longtemps, à tous les niveaux. N'attendons pas, agissons maintenant", a déclaré le ministre aux délégués qui se sont réunis à Paris avant de voler les syndicats sportifs qui ne se sont pas présentés à l'événement.

Maracineanu, qui prévoit de présenter une feuille de route détaillée en mai, a également déclaré qu'elle avait doublé le personnel d'une unité d'écoute ministérielle où les victimes ou d'autres personnes pouvaient signaler des problèmes.

Depuis Abitbol, ​​le sport français a battu 10 fois le champion national de patinage, a publié un livre en janvier, au cours de laquelle elle a accusé son ancien entraîneur de l'avoir violée au début des années 90, alors qu'elle avait 15 à 17 ans.

Abitbol a publié son livre le même jour, le quotidien sportif L’Equipe a rapporté des abus sexuels à long terme dans le patinage, la natation et le tennis.

"Je n'ai jamais pensé que je parlerais sans honte", a déclaré Abitabol à la convention de Paris vendredi. "La honte devient fière, c'est ma plus grande victoire, ma médaille d'or olympique", a-t-elle ajouté.

FRANCE 24 a demandé au sprinteur olympique Ayodelé Ikuesan quelles mesures elle entend prendre pour éliminer les abus sexuels du sport français.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here